ALERTE !


LE SNB met en garde la Direction !

A Monsieur le Directeur des Ressources Humaines,

Membre du Comité Exécutif de LCL,

Vos salariés vont mal.

En 2014, vous nous avez présenté votre Plan Moyen Terme (PMT) 2014-2018. Les élus SNB/CFE-CGC ont refusé de valider ce plan parce que son déploiement n’était ni suffisamment détaillé, ni correctement planifié.

Aujourd’hui, nos craintes sont avérées. Le dispositif, qui aurait pu se déployer au gré de la mise en place de nouveaux outils et de leur prise en main par nos clients, est bancal.

Dans certaines DDR, les postes de Conseillers d’Accueil ont été supprimés à la hussarde laissant nos collègues Conseillers, Responsables d’Agence et Directeurs d’Agences, gérer les demandes de nos clients en étant debout, assis, au téléphone…

Le stress est permanent dans l’ensemble de l’Entreprise. Un collègue nous a déclaré très récemment : « Nous ne sommes qu’en février et pourtant nous sommes aussi fatigués que si nous étions en décembre. »

Cette situation est grave et nous force à vous rappeler vos obligations légales.

L’article L4121-1 du code du travail, modifié par la loi n°2010-1330 du 9 novembre 2014 – art.61, indique que :

« L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent :

  • Des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail ;

  • Des actions d’information et de formation ;

  • La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes. »

Or, aujourd’hui, nous constatons non seulement que ces mesures ne sont pas prises mais surtout nous notons un impact néfaste sur la santé des salariés, aggravé par un manque flagrant de reconnaissance.

En effet, le SNB s’est battu pour que les mesures d’accompagnement du PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi) soient les plus favorables pour nos collègues. La Direction a refusé aux Fonctions Supports, à la BEGF et aux CRC la mesure d’indemnité défiscalisée de départ à la retraite. Ce refus motivé par le recours judiciaire de CGT et FORCE OUVRIERE n’est plus recevable aujourd’hui puisque le Tribunal Administratif puis la Cour d’Appel ont débouté ces 2 organisations.

Aussi, le SNB vous demande de nouveau d’étendre cette indemnité de départ défiscalisée, telle que prévue dans le PSE, à tous nos collègues et de renforcer les équipes en agence.

Par ailleurs, votre récente décision de modifier le règlement des Trophées 2015 une fois les résultats établis est perçue comme une profonde injustice par nos collègues.

Quelle frustration de se voir retirer une récompense acquise au prix d’un investissement continu ! En tant qu’employeur, vous avez pourtant pour obligation de donner des instructions appropriées à appropriées à vos salariés (art. L4121-2, Code du Travail).

Nous vous demandons soit de rétablir le classement de fin d’année, soit de compenser les conséquences de votre décision en attribuant une récompense aux salariés classés puis déclassés.

Maintenant, nous attendons des actes !

#stress #PMT #PSE

A l'affiche
Nos autres publications
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Nos Actus CCE

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF