INTÉRESSEMENT, on croise les doigts !

10.11.2016

 

  

Le 30 juin 2016, 3 organisations syndicales (O.S.) ont refusé de signer l’accord d’intéressement en vous expliquant que :

 

• Les 9,7 % du Résultat avant impôts était insuffisant (la demande unanime des O.S. était de 10%),

• Le seuil de 530 millions d’euros de Résultat avant impôts à atteindre était inaccessible.

 

Vos élus SNB ont signé cet accord pour 3 raisons :

 

• La Direction a accepté de passer de 9 % initialement à 9,7 % en fin de négociation,

• Les 530 millions d’euros de Résultat avant impôts nous paraissaient atteignables et d’ailleurs sont quasiment à ce niveau au T3 2016 (529 millions),

• La neutralisation des impacts exceptionnels était prévue dans l’ARTICLE 2* de l’accord du 30 juin 2016 (précision rappelée dans l’article 1, le 25 juillet 2016). Nous conseillons à nos camarades des autres O.S. de lire tous les articles des accords qui sont présentés à la négociation.

 

Aujourd’hui, LCL affiche des résultats qui permettent le versement d’une prime d’intéressement. Cependant, l’ attitude irresponsable de FORCE OUVRIERE, de la CFDT et de la CGT a mis en péril ce versement pour l’ensemble des salariés de notre Entreprise.

 

À ce propos, nous restons toujours dans l’attente de la validation écrite de la DIRECCTE et de l’URSSAF suite au non respect du délai de conclusion de l’accord fixé au 30 juin. Nous espérons que l’administration fiscale ne pénalisera pas l’ensemble des salariés de LCL à cause du comportement de 3 syndicats qui sont censés les représenter.

 

Si tel était le cas, vos élus SNB seront, à nouveau, vos porte paroles auprès de la Direction afin de trouver une solution.

 

 

* ARTICLE 2 : Dans le cas où un événement exceptionnel extérieur à l’activité commerciale de l’entreprise ou à l’évolution de la réglementation bancaire et financière viendrait affecter le Résultat d’exploitation Avant Impôts de LCL Banque de Proximité, et par conséquent le montant de l’intéressement à verser, le Conseil d’Administration se verra proposer, en vue de sa décision, avant l’arrêté des comptes la mise en œuvre d’un supplément d’intéressement au titre du dividende du travail selon les principes inscrits à l’article L3314-10 du code du travail.

 

 

Pour télécharger la version pdf : cliquez ici

Please reload

A l'affiche

COMPTE RENDU CSEC des 23 et 24 septembre 2020

25.09.2020

1/5
Please reload

Nos autres publications
PERSPECTIVES Le Magazine
Chut ! L'e-magazine
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Infos buzz
Nos Actus CCE
L'actus de la CFE/CGC

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF