BANQUES FRANCAISES : La sidérurgie de demain ?


Depuis la rentrée 2016, plus de 20 000 suppressions de postes ont été annoncées dans les banques européennes. Elles interviennent après les 130 000 déjà annoncées en 2015 dans l’ensemble de l’Europe. En France, les effectifs du secteur bancaire diminuent régulièrement depuis plusieurs années. Cette érosion lente a permis d’éviter des plans sociaux massifs similaires aux autres banques européennes, en utilisant une pyramide des âges favorable.

>> LA BANQUE FRANÇAISE, SIDÉRURGIE DE DEMAIN ?

Confrontés à un niveau exceptionnellement bas des taux d’intérêt et un quasi encadrement des commissions, le PNB et les résultats des banques de détail sont en baisse très significative. Par ailleurs, la digitalisation qui s’accélère considérablement depuis quelques mois, l’apparition de nouveaux intervenants dans le secteur (Fintech, GAFA, etc....) non soumis aux mêmes règles drastiques qui s’imposent aux banques traditionnelles, l’arrivée progressive de l’intelligence artificielle, etc… représentent autant de menaces nouvelles contre l’emploi dans le secteur bancaire.

>> IL EST URGENT D’AGIR ! LE SNB/CFECGC EST PRÊT À S’ENGAGER !

Tous les grands groupes bancaires et financiers s’engagent dans l’élaboration de nouveaux « plans de développement » ou « plans stratégiques » pour intégrer pleinement, dès 2017, l’irruption du digital dans la vie des entreprises.

Le SNB/CFE-CGC ne sera pas le « Don Quichotte » de la digitalisation. La « rupture digitale » qui va faire basculer le secteur professionnel de la banque dans un monde nouveau dont on commence à peine à entrevoir les contours, ne cessera pas de s’imposer. Il convient d’organiser dès maintenant, cette évolution pour que les salariés n’en soient pas les victimes mais de vrais acteurs.

Dans cette perspective, le SNB/CFE-CGC réclame la mise en œuvre, parallèlement aux divers « plans stratégiques » des entreprises, d’un véritable « plan social d’urgence » intégrant :

> des efforts exceptionnels à engager en matière de formation professionnelle pour assurer l’employabilité de l’ensemble des collaborateurs des entreprises

> la négociation de véritables accords de « mobilité » pour permettre une réelle adaptation au redimensionnement des réseaux d’agences

> la négociation de véritables accords sur les conditions de travail pour répondre aux problématiques actuelles (surcharge de travail, poids croissant du reporting réglementaire, montée des incivilités…)

2017 risque donc d’être la première de plusieurs années difficiles pour l’emploi bancaire en France. Le SNB/CFE-CGC sera, comme chaque fois, présent au rendez-vous et vous pourrez compter pleinement sur ses élu(e)s et représentant(e)s pour être à vos côtés !

Si vous souhaitez lire les autres articles de BANC'ACTION, téléchargez la version pdf : cliquez ici

#digitalisation #plansocialdurgence #formationprofessionnelle #employabilité #mobilité #accordconditionstravail #emploi

A l'affiche
Nos autres publications
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Nos Actus CCE

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF