ACCUEIL PARTAGÉ, IL EST TEMPS D'ARRÊTER !

11.09.2017

 

 

Monsieur le Directeur Général,

 

Les conditions de travail chez LCL se sont dégradées depuis la mise en place des accueils partagés. Nous dénonçons cette erreur stratégique depuis plusieurs mois. Aujourd’hui, les démissions qui touchent l’ensemble du réseau PP doivent vous interpeller et ne sont plus à prendre à la légère ! Le SNB/CFE-CGC est le seul syndicat qui donne la parole aux salariés. Nous sommes donc allés à la rencontre de nos collègues afin de connaître leur avis sur l’accueil partagé. Nous vous livrons ci-après les verbatim des managers et des conseillers.

 

MANAGERS :

 

« Je constate que les conseillers qui font l’accueil sont moins souriants et moins disponibles qu’un équipier volant. Ils ont une seule chose en tête, retourner à leur poste pour travailler sur leurs dossiers, de ce fait, ils en oublient le traitement des remises chèques, du courrier interne… »

« Les conseillers part, pro et privés ont vocation à voir leurs clients, anticiper leurs besoins, faire des propositions commerciales. C’est un métier de plus en plus dur car très réglementé et très concurrentiel. Il faut se former sans cesse. La partie « administrative et suivi » est importante. Les conseillers doivent s’occuper de leur mission commerciale et s’y concentrer à 100%. »

« Je passe tous mes samedis à l’accueil ; je dois faire mon job de Directeur d’Agence sur 4 jours ».

« Récemment à l’ Accueil Partagé , j’ai servi un client auquel j’avais fait  placer plus de 100 K€ en capi quelques temps auparavant. Surpris de m’y voir, il m’a  franchement posé la question suivante « Vous êtes bien le responsable commercial de cette agence ou bien un employé de guichet ? ». Imagine le  sentiment de dévalorisation  que j’ai éprouvé sur le coup ! ».

 

CONSEILLERS :

 

« Certes , il faut jouer l’esprit d’équipe, mais le temps que je consacre à l’Accueil Partagé est improductif pour mon activité de C Pro : problème de concentration car sans cesse interrompu, travail haché donc source d’erreurs ou d’oublis. »

« Valeur ajoutée zéro, impossible de traiter des dossiers sur le podium de l’accueil car on est sans cesse interrompus dans nos tâches par l’arrivée des clients et les appels téléphoniques. »

« Nos clients perçoivent assez mal de retrouver leur conseiller à l’accueil, et beaucoup nous demandent si nous avons été punis. »

 

 

Pour lire la suite cliquez ici

 

 

Please reload

A l'affiche

COMPTE RENDU CSEC des 23 et 24 septembre 2020

25.09.2020

1/5
Please reload

Nos autres publications
PERSPECTIVES Le Magazine
Chut ! L'e-magazine
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Infos buzz
Nos Actus CCE
L'actus de la CFE/CGC

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF