Prime MACRON : Nous signons !

28.01.2019

 

Vendredi 14 décembre 2018, Michel MATHIEU, Directeur Général, communiquait de façon unilatérale dans LCL en direct, sur les modalités de l’octroi d’une « prime MACRON » qui  était de 1000€ jusqu’à 25000€ de RBA et 500€ jusqu’à 35000€ de RBA, soit 50% des salariés.

 

Lundi 17 décembre 2018, Gilles MIRA, Délégué Syndical National SNB/CFE-CGC, écrivait une lettre ouverte à Michel MATHIEU, afin de lui faire part de notre incompréhension concernant cette prime « Macron » qui n’était attribuée qu’à la moitié seulement de l’effectif de notre entreprise.

 

Dans cette lettre, le SNB/CFE-CGC demandait à notre Directeur Général de revoir sa position. Jeudi 20 décembre 2018, vos élus SNB/CFE-CGC, accompagnés de leurs collègues CFDT et FORCE OUVRIERE, sollicitaient un rendez-vous à ce propos. En parallèle, la pétition de soutien à cette demande était mise en ligne sur le site change.org. Grâce à cette action et à votre soutien, nous avons pu obtenir l’ouverture d’une négociation qui a permis d’aboutir sur la proposition suivante, pour un versement en février :

 

- 1000€ jusqu’à 25000€ de RBA (les éléments variables ne seront pas comptabilisés),

- 650€  de 25001€ à 30000€ de RBA (les éléments variables ne seront pas comptabilisés),

- 500€ €  au-delà  de 30000€ de RBA jusqu’au plafond d’exonération fiscale, soit 53944€ de rémunération

(RBA + éléments variables et toutes sommes soumises à cotisation SS).

 

Tous les salariés titulaires d’un contrat de travail au 31/12/2018 peuvent prétendre à la prime au prorata de leur temps de présence pour les embauches en cours d’année, notamment les

alternants. Les absences pour maladie ne seront pas comptabilisées jusqu’à 30 jours calendaires consécutifs ou non.

 

La prime ne sera pas proratisée pour les temps partiels en fonction de  leurs temps de travail. Ainsi, un(e) salarié(e) à mi-temps, présent(e) toute l’année 2018, touchera l’intégralité de la prime (et non sa moitié) correspondant à sa rémunération temps plein. Les gratifications médaille du travail et la RVC (Rémunération Variable Collective) n’entrent pas dans l’assiette de rémunération. 

 

L’accord négocié et signé par le SNB/CFE-CGC permet de rendre éligible à la prime environ 85% d’entre vous.

 

Bon à savoir : à défaut de signature, la Direction aurait octroyé une prime de 1000€ jusqu’à 25K€ et 500€ jusqu’à 45K€ de rémunération (et non de RBA), soit une enveloppe totale minorée de 1,2M€.

 

 

 

Pour télécharger la lettre, cliquez ICI

 

 

Please reload

A l'affiche

COMPTE RENDU CSEC des 23 et 24 septembre 2020

25.09.2020

1/5
Please reload

Nos autres publications
PERSPECTIVES Le Magazine
Chut ! L'e-magazine
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Infos buzz
Nos Actus CCE
L'actus de la CFE/CGC

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF