ANTILLES-GUYANE Nos collègues méritent mieux !


Comme chaque année depuis 2015, vos représentants SNB/CFE-CGC sont venus à la rencontre des collègues de la DdR LCL Antilles-Guyane. Nous avons pu échanger avec de nombreux salariés de Guyane, Martinique et Guadeloupe et nous y avons conduit 46 entretiens. Les résultats sont éloquents. Il semble bien que la DdR LCL Antilles-Guyane ne soit toujours pas considérée comme une direction de Réseau de la banque LCL mais plutôt comme une banque dans la banque. Les services que nous proposons à nos clients sur ces territoires ne sont pas encore identiques à ceux de l’hexagone alors que la DdR affiche de très bons résultats en termes d’évolution de PNB . En effet, l’agence de Cayenne et les agences de Pointe-à-Pitre restent à ce jour non automatisées avec un mobilier ancien, des peintures intérieures passées, parfois des moquettes au mur et des façades délavées. Ce cadre n’est donc pas optimal ni pour le travail de nos collègues, ni pour l’accueil de nos clients. Par ailleurs, ne pas automatiser une agence située en zone sensible crée un risque évident pour les salariés qui y travaillent. Enfin, comment promouvoir l’utilisation des automates alors que ces derniers se trouvent à l’extérieur des agences et obligent nos collègues à contourner leur guichet puis traverser le sas d’entrée pour finalement y accéder. Concernant les clients de la Banque Privée, nos collègues n’ont toujours pas à leur disposition un espace dédié reprenant les standards de qualité tels que définis dans l’hexagone. LCL est donc, sur ces territoires, en grand décalage avec l’image d’une banque urbaine moderne telle que promise dans la pub : « Ma vie. Ma ville. Ma banque ». Vos représentants SNB/CFE–CGC demandent à la Direction de traiter ces points comme elle le fait dans l’hexagone, afin d’améliorer les conditions de travail et de sécurité de nos collègues.

Nous avons également relevé deux sujets à prioriser. A Marie-Galante, les collègues installés dans le mobil-banque n’ont toujours pas, après plus de 9 mois passés dans cet espace exigu, de calendrier prévisionnel de retour dans leur agence. Nous trouvons inadmissible que la Directrice d’Agence ainsi que la Conseillère soient obligées de travailler chacune dans des bureaux de 3 m². Cette situation ne correspond pas aux normes AFNOR appliquées dans l’hexagone. Le SNB/CFE-CGC demande que soit fourni le calendrier prévisionnel de fin de travaux et l’installation d’un ALGECO supplémentaire pour reconfigurer les espaces. Ainsi chaque collègue du site pourra enfin occuper un bureau décent. A l’agence du Lamentin, les plans actuels ne présentent aucune sortie de secours. Le SNB/CFE-CGC, pour des raisons évidentes de sécurité, demande à la Direction, dans le cadre du CHSCT d’étudier la création d’une issue de secours autre que l’évacuation par l’entrée principale. Lucienne MEDARD, représentante SNB/CFE-CGC suivra nos demandes et reste à votre entière disposition.

Pour télécharger le document PDF, cliquez ICI

Pour info : le PDF ne sera pas forcément téléchargeable à partir d'un autre réseau, comme WhatsApp, par exemple.

#AntillesGuyane #Agencessalesetvétustes #mauvaisesconditionsdetravail #manquedesécurité

A l'affiche
Nos autres publications
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Nos Actus CCE

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF