Plan de dé confinement chez LCL : Le SNB est DÉ֤֤FAVORABLE

16.06.2020

 

 

La plénière du CSEC a eu lieu ce jour, les Organisations Syndicales ont pu émettre un avis sur le projet du plan de dé confinement de notre entreprise.

 

Vos élus SNB ont déclaré :

La pandémie que nous subissons depuis plusieurs mois a eu des conséquences dramatiques sur les populations et sévères sur l’économie nationale.

 

Notre modèle social redistributif et les efforts de tous ont permis d’en amortir les conséquences parfois au prix de réduction de liberté individuelle ou de droit du travail. Aujourd’hui la situation semble stabilisée et les efforts de tous dans notre maison ont permis de faire face à cette épreuve.

 

La reprise d’une activité solide au service de nos clients est indispensable.

Indispensable car le marché est ainsi fait que l’on doit mettre en concordance une offre adaptée à une demande qui s’étoffe de jour en jour.

Indispensable car il en va de la pérennité de l’entreprise, de notre fonds de commerce, de nos emplois.

 

Pour autant la situation sanitaire n’est pas revenue à la normale. Nul ne peut l’ignorer. Certes la Direction a mené des actions souvent calquées sur les directives gouvernementales et se veut rassurante dans son évaluation du risque. Elle communique massivement sur la distribution régulière de moyens de protection et la sensibilisation au risque sanitaire du management local.

 

Pour autant le SNB / CFE-CGC constate qu’un retour a un mode de fonctionnement normal est d’ores et déjà effectif de manière uniforme sans tenir compte des particularités locales, alors que tous les moyens de protection ne sont pas opérationnels, toutes les agences ne sont pas équipées en plexiglass par exemple.

 

 

D’un point de vue commercial, les pratiques d’une DdR à l’autre ne sont pas identiques. En fonction des régions, des actions commerciales sont mises en place avec le retour inéluctable de la pression commerciale. Des pressions parfois abusives pour obliger à prendre des congés en juillet août, alors que tous nos collègues méritent un temps de décompression qui ne peut pas forcément se faire dans cette période imposée.

 

A 15 jours de la fin du deuxième trimestre, nos collègues ne connaissent toujours pas les modalités de calcul de leur RVP. Pour un commercial, une RVP se construit, là elle sera subie.

Qu’en est-il du variable pour nos collègues des fonctions supports ? Aucune réponse apportée à ce jour, et quid du guide RVP 2020 toujours pas publié !

 

Une prime Macron pour nos collègues qui n’ont pas cessé le travail durant la période de confinement est possible. A quand l’ouverture de cette négociation chez LCL ?

Dans nos services et les états major la distanciation sera-t-elle vraiment possible ?

L’open-space concept phare, avant la crise sanitaire, dans l’architecture des immeubles de notre entreprise, est-il toujours d’actualité ?

 

Nous déplorons le choix arbitraire de la Direction de supprimer les indemnités kilométriques pour nos collègues Franciliens qui avaient opté pour l’utilisation de leurs véhicules personnels afin de se rendre sur leurs lieux de travail dans le but de ne pas saturer les transports en commun.

 

Le SNB / CFE-CGC toujours force de proposition, insiste pour que nous saisissions tous ensemble l’opportunité de cette période pour réfléchir activement à la place du télétravail dans notre entreprise. Nous réitérons notre demande d’ouvrir au plus vite une négociation sur le sujet

 

Pour le SNB / CFE-CGC l’essentiel du programme de dé confinement est en place alors même que les représentants du personnel n’ont pas été consultés. Cette période de crise était pourtant l’occasion de renouer avec un dialogue social de qualité.

 

Trop de questions restent sans réponse Le SNB / CFE-CGC n’accepte pas cette précipitation qui ne peut conduire qu’à des risques de dérives dans l’application des consignes sanitaires sur le terrain, et de la réalisation des objectifs dont nous ne savons toujours pas s’ils seront revus.

 

Le SNB / CFE-CGC est conscient de la nécessité impérative de relancer l’activité économique de notre entreprise qui ne peut se faire sans le retour de nos collègues dans les agences ouvertes en respectant un protocole sanitaire garant de leur protection.

 

Toutefois il ne peut pas émettre un avis favorable sur un projet qui n’apporte aucune garantie quant à la mise en place de mesures visant, notamment, à compenser les impacts sur la rémunération variable, à réviser les objectifs, à revoir son modèle d’open-space et à reconnaître l’investissement de ses salariés via une Prime Macron.

 

En conséquence le SNB a émis un avis défavorable.

 

 

 

Pour télécharger le document PDF, cliquez ICI 

 

 

(le téléchargement du document pdf ne peut se faire que de notre site internet :www.snblcl.net)

 

 

 

Please reload

A l'affiche

COMPTE RENDU CSEC des 23 et 24 septembre 2020

25.09.2020

1/5
Please reload

Nos autres publications
PERSPECTIVES Le Magazine
Chut ! L'e-magazine
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Infos buzz
Nos Actus CCE
L'actus de la CFE/CGC

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF