Complément de RVP : Des précisions s’imposent !

La Direction a décidé d’attribuer un complément de rémunération variable de 300€ à certains collaborateurs qui étaient présents au moins 15 jours sur la période du confinement.

Cette somme était attendue sous la forme d’une prime PEPA jusqu’à 55KE de salaire et classique au-delà, dont aurait bénéficié chaque salarié du fait de son implication dans le fonctionnement de l’entreprise et la continuité de service rendue aux clients. Dans les faits l’attribution s’est muée en une distribution selon des critères nébuleux et variables. D’une région à l’autre nous constatons des différences surprenantes, puisque seraient retenus des niveaux de salaire, des niveaux de responsabilité, seul le réseau serait concerné et bien sûr des dérogations seraient possibles…

Bref la communication est perfectible, le message de départ est arrivé brouillé sur le terrain et les managers de proximité sont à la peine dans ces conditions.

Encore une fois la hiérarchie de proximité a été chargée de tenir une position et de faire face à l’incompréhension des équipes quand il s’est agi d’expliquer que notre établissement refuse de verser une prime, par ailleurs largement attribuée chez nos concurrents.

Cela suscite un sentiment d’incompréhension et de déception parmi nos collègues.

Pour le SNB LCL / CFE-CGC, le propos n’est pas de polémiquer mais de réaffirmer que l’ensemble des salariés a tenu le cap, a parfois pris des risques et ne mérite, en aucun cas, un tel manque de considération.

Vos élus SNB LCL / CFE-CGC ont interpellé la Direction ce jour en CSEC , afin d’obtenir des précisions sur les critères retenus pour prétendre à ce complément de RVP.

Vous trouverez au verso les réponses de la Direction aux élus SNB LCL / CFE-CGC.

3 critères d’éligibilité :

 15 jours jusqu’au samedi 16 inclus,

 Surcroît d’activité,

 Validation du manager basée sur l’implication du collaborateur. Cela ne peut être la performance commerciale. C’est la responsabilité du manager d’évaluer l’implication.

Question SNB : (RBA inférieure à 3 Smic, niveau de responsabilité maxi M2, 15 jours proratisés temps partiel ou jours effectifs de présence.)

Réponse Direction : Le principe est le même montant pour tout le monde dès que l’on est présent 15 jours. Les 300€ seront versés uniquement aux personnes présentes sur site. Pour les autres la reconnaissance se trouvera au travers de l’EMP.

Question SNB : Quels métiers sont concernés ?

Réponse Direction : Back office, fonctions supports (y compris état-major DR / DdR), Managers M2 soit pour le réseau tous les DA, les Conseillers.

Les alternants et les Conseillers qui remplissent les conditions d’éligibilité sont concernés. Pour tous s’appliquera le critère d’un seuil de rémunération de 55K€. Ce montant s’entend variable inclus, hors primes de mobilité et RVC. La rémunération est calculée sur la base des 12 derniers mois arrêtée au 31 mai.

Question SNB : Les 300€ sont-ils proratisés au temps de travail (un collègue au 4/5eme touche-t-il 240€ ?)

Réponse Direction : Pas de proratisation des 300€ ni des 15 jours non proratisés également.

Question SNB : Les 300€ sont ils modulables par le manager. Attribuer par exemple 150€ sur les 300 ?

Réponse Direction : NON

Question SNB : Problématique des jours de congé imposés ?

Réponse Direction : Ce sont les seuls jours de présence qui comptent.

Pour télécharger le document PDF, cliquez ICI

(le téléchargement du document pdf ne peut se faire que de notre site internet :www.snblcl.net)

A l'affiche
Nos autres publications
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Nos Actus CCE

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF