Evolution du modèle distributif immobilier : Impacts pour les collègues LCL Banque Privée



Le 9 juillet 2020, la Direction a présenté la consultation sur le projet d’évolution du modèle distributif immobilier de la Banque Privée en plénière du Comité Social et Economique Central (CSEC). L’ensemble des conseillers (CEP et CBP) des Pôles Banque Privée deviennent habilités à réaliser l’ensemble du processus de vente immobilière (de la vente jusqu’à la signature) pour le compte d’Angle Neuf.


Pour le SNB/CFE-CGC, ce projet s’inscrit dans une logique d’offre commerciale, de marché et de recherche d’optimisation de PNB que nous comprenons.


Cependant vos élus SNB/CFE-CGC se sont exprimés clairement en précisant :


- que nos collègues de la Banque Privée auront un volume de travail supplémentaire, un objectif de réalisation commerciale en plus, des responsabilités nouvelles, sachant que ce projet se fait à iso effectif, et la taille des portefeuilles reste constante


- que l’aspect « rémunération » très attendu par nos collègues est passé sous silence dans ce projet. Pourtant, il est indiqué que les collaborateurs bénéficieront d’un incentive pour récompenser l’atteinte des objectifs fixés


- que la formation minimale de 2 jours en présentiel, puis une formation continue de 14h par an ou de 42h tous les 3 ans, semblent insuffisantes pour être armé sur ce nouveau métier


A ce jour vous êtes nombreux à avoir remonté vos inquiétudes auprès des délégués syndicaux SNB/CFE-CGC, sur ce sujet.


C’est pourquoi vos élus SNB/CFE-CGC lors du Comité Social Economique Central de ce jour se sont exprimés auprès de la Direction sur ce sujet, afin que soient levés les réels freins au bon déroulement du modèle distributif immobilier Banque Privée.


Déclaration SNB/CFE-CGC


Dans la période d’incertitude économique que nous connaissons et face à une situation inédite du marché obligataire, la diversification patrimoniale intègre plus que jamais un volet immobilier.

Nous comprenons et nous l’avons déjà exprimé dans cette instance que notre Banque Privée intègre dans sa gamme la commercialisation d’immobilier.


Lors de votre présentation du projet vous avez annoncé un démarrage en T4, un effort de formation des acteurs, la mise à disposition du réseau d’un outil de sélection et de réservation de biens et de la création d’une cellule d’appui et de gestion. Vous nous avez indiqué que les Conseillers Banque Privée travailleront sous le couvert d’une seule personne qui détiendra, pour LCL, une carte d’habilitation. Concernant la rémunération vous nous avez annoncé une rémunération attractive.


Nous avons souligné dans nos interventions qu’il s’agit là d’un nouveau métier dont la réussite de l’intégration passe par la réalité de la disponibilité de l’outil, de la formation ou des équipes d’appui.

Nous avons insisté sur l’aspect de la rémunération.


Nous continuons à penser que la formation prévue de 2 jours en présentiel et 14h/an sur 3 ans reste insuffisante.


Aujourd’hui de nombreux collègues en Banque Privée font état d’inquiétudes.

Des inquiétudes face à de multiples reports de ce projet, de retards dans la livraison de l’outil de la mise en place de la formation. Tous ces atermoiements sont anxiogènes.


Des inquiétudes face à la masse de travail qui s’annonce plus lourde qu’ils ne le pensaient. Nos collègues doutent de la réalité de l’appui d’Angle Neuf notamment dans la gestion des dossiers depuis la réservation jusqu’à la signature chez le notaire.


Des inquiétudes face à la responsabilité qu’ils vont endosser. Ils ne comprennent pas qu’ils aient à décliner l’état civil de leurs parents pour une inscription sur un fichier non identifié en préfecture.

Nos collègues sont des personnes responsables, comment peuvent ils entendre que l’on ne sait rien de leur statut consécutif à leur enregistrement ?


Pour le SNB/CFE-CGC, il n’est pas concevable que nos collègues soient dans une telle incertitude, que les choses ne soient pas dites clairement quant à l’avancement global du projet, que le plus grand flou entoure les aspects de responsabilité endossée et de rémunération.


Pour le SNB/CFE-CGC, la Direction doit faire l’effort d’une nécessaire transparence dans ce dossier avant qu’il ne se heurte à l’incompréhension des salariés dont l’adhésion est indispensable à la réussite du projet.




Pour télécharger la communication, cliquez ICI



BANQUE PRIVEE 02122020
.pdf
Download PDF • 208KB



A l'affiche
Nos autres publications
Lettre des Adhérents
Mes fiches pratiques
Nos Actus CCE

ADHERER

LES BONNES RAISONS D'ADHERER

LE BULLETIN D'ADHESION

 

 

 

© 2016 SNB/CFE-CGC Section Banque LCL

 

 

 Flux Rss
Flux RSS

Maquette originale : HF